Stopyra évoque Bordeaux-Toulouse

Arrivé cet été, Yannick Stopyra est actuellement en charge du recrutement du centre de formation des Girondins de Bordeaux. Avant la confrontation entre Bordeaux et Toulouse, l’ancien attaquant des deux clubs a présenté les forces et faiblesses de chacun en les comparant sur différents critères.

 

 

 

La forme du moment :


«Peu ou prou la même, je dirais. Chacune des deux équipes a été éliminée de la coupe sur un match à l’extérieur où Alain Casanova et Francis Gillot ont don-né du temps de jeu à des garçons en manque. Leur pain quotidien c’est le championnat. Toulouse a un jour de récupération en plus, mais a joué la prolongation. ça marque : avantage Bordeaux.»

 

 

Le fond de jeu :

 

«En revanche, contrairement à la dynamique du TFC, les Girondins accusent un petit coup de mou. Avec leur calendrier infernal qui les aura fait évoluer le dimanche à 14 heures en plein été, au passage une aberration, ils paraissent un peu en-dedans. Pas franchement l’idéal au moment d’affronter ce qui est assurément le bloc le plus hermétique de la Ligue 1. J’ai encore regardé attentivement les Toulousains à Lille : ça défend en réduisant les espaces au maximum, les lignes sont resserrées à qui mieux-mieux, c’est du lourd quoi. Là, allez, les hommes de Casa partent avec une petite longueur d’avance.»

 

 

La clé du match :

 

«Moralité, j’ai le sentiment – grand espoir, même – que la rencontre va se jouer, se décanter devant. C’est-à-dire que le vainqueur ne sera pas celui qui concèdera un but de moins, mais inversement celui qui en marquera un de plus ! Tant mieux, c’est ma vision du foot qui doit être un spectacle. Et à ce petit-jeu, je vois bien mes Bordelais damer le pion aux Téfécistes : si Rivière revient sur les chapeaux de roue (j’ai toujours affirmé qu’il avait le profil pour évoluer en 4-1-4-1, je ne me suis pas trompé), nous on a Jussiê qui suit une trajectoire identique. Surtout, Gouffran est déjà dans la place. Je l’aime beaucoup, il nous a sorti quelques belles épines du pied en Ligue Europe. La folie sera récompensée. Donc, Toulouse va fléchir et mon prono c’est 2-0 pour Bordeaux avec Gouffran et Jussiê buteurs.»

 

 

La saison en cours :

 

«Ce sont deux équipes jumelles, mieux deux institutions siamoises. Au Haillan comme sur l’île du Ramier, ça respire la sérénité. Le travail dans la tranquillité. Pour le TFC, cette année sera la bonne. Derrière un PSG intouchable, l’OM et l’OL ne seront pas si loin – à l’instar de Toulouse qui d’après moi est un gros outsider. Bordeaux aussi retouchera l’Europe en fin d’exercice. Sympa pour le Sud-Ouest, non ?»

 

 

 

Source: La Dépèche