Sala espère s’imposer à Bordeaux

 

 

Arrivé au début de l’année 2011 aux Girondins de Bordeaux, Emiliano Sala s’épanouit actuellement en National avec le club d’Orléans. Prêté cette saison par le club bordelais, le jeune attaquant argentin enchaîne les performances et les buts dans ce nouveau championnat. Interrogé longuement par le site de la Fédération Française de Football, il est revenu sur son histoire, et notamment son arrivée en France et à Bordeaux, en provenance du Proyecto Crecer, racontant notamment ses premiers pas avec l’équipe réserve.

 

 

“J’évoluais depuis l’âge de 15 ans au Proyecto Crecer (“projet de croître”) une académie de perfectionnement dont le club des Girondins de Bordeaux est partenaire. Chaque année, des entraîneurs bordelais viennent superviser des joueurs. Quelques uns ont l’opportunité ensuite de faire un essai au Haillan, le centre d’entraînement bordelais. C’était mon cas et après plusieurs semaines de test, les dirigeants bordelais m’ont offert en janvier 2011 un premier contrat professionnel d’un an et demi. […] Je me suis rapidement acclimaté au pays en apprenant la langue. Sur le plan sportif, tout s’est très bien passé. J’ai participé à la montée de l’équipe réserve en CFA lors de mes six premiers mois en marquant 8 buts. Puis, la saison dernière en CFA j’ai eu la chance d’être assez efficace, tout en effectuant quelques “bancs” avec l’équipe professionnelle”

 

 

Cet été, l’attaquant bordelais prend la décision, suite à une discussion avec l’entraîneur du groupe professionnel Francis Gillot, d’évoluer dans un club de niveau inférieur pour gagner du temps de jeu et de l’expérience. Malgré l’intérêt de clubs de Ligue 2, c’est à Orléans que l’argentin signe un contrat de prêt, et découvre un nouveau championnat.

 

“J’étais très heureux car j’ai rejoint la France pour devenir un joueur professionnel et essayer de m’imposer aux Girondins de Bordeaux. A l’intersaison, j’ai discuté avec l’entraîneur Francis Gillot qui m’a jugé encore trop tendre pour la L1. On a convenu qu’il serait intéressant pour moi d’être prêté à un niveau inférieur pour gagner en expérience. […] Au Proyecto Crecer, j’évoluais dans un championnat en quatrième division. Je trouve qu’il y a plus de rigueur dans le football français. Les défenseurs sont très solides. Mais cela me correspond bien. Je suis content de ma première partie de saison. L’objectif est de garder le rythme et de marquer au moins autant de buts. L’équipe est 10ème et reste sur une bonne série en décembre. J’espère qu’on pourra rapidement remonter en haut de classement”

 

 

Emiliano ne regrette pas ses choix d’abandonner ses attaches en Argentine pour découvrir la France, mais aussi de rejoindre l’US Orléans. Il espère toutefois réussir à s’imposer aux Girondins à l’avenir.

 

“Je suis venu en France à 20 ans pour réaliser mon rêve. J’ai laissé en Argentine toute ma famille, mes parents, ma petite amie… Cela n’a pas toujours été simple mais je sais pourquoi je suis là. Je me donne toujours à fond. Je veux continuer à progresser et faire une belle saison avec Orléans. On verra ensuite quel sera mon futur même si j’espère qu’il s’inscrira à Bordeaux”

 

 

Le club orléanais, et plus particulièrement son entraîneur, Olivier Frappoli, n’éprouve également aucun regret dans cette collaboration, ne tarissant pas d’éloges envers son joueur.

 

“J’avais vu joué Emiliano, il y a deux ans contre Mont-de-Marsan en CFA2. J’ai été séduit par son jeu et je l’avais noté sur mes tablettes. Lors de la précédente trêve hivernale, on avait déjà essayé d’obtenir son prêt mais cela n’avait pu se faire et il est resté en Gironde. On a continué à le suivre et on a repris contact avec Bordeaux en juin dernier car on avait besoin d’un attaquant. J’ai présenté le projet sportif à Emiliano et cette fois-ci cela s’est fait très vite. […] Il est arrivé chez nous sur la pointe des pieds avec beaucoup d’humilité. Il s’est rapidement fondu dans le groupe où il est désormais très apprécié. Sur le terrain, c’est un joueur de tempérament, combatif et qui ne ménage pas ses efforts. Athlétique, il est efficace devant le but et dispose d’un bon jeu de tête. Il a encore une belle marge de progression notamment dans le jeu dos au but mais je suis très satisfait de ses performances. […] Il travaille beaucoup à l’entraînement et est très appliqué. Entre le National et la L1, il y a une grande marche à franchir surtout pour un attaquant. Il a encore des progrès à réaliser sur le plan technique mais il est jeune. Il est encore difficile de savoir s’il parviendra à s’imposer dans un grand club comme Bordeaux mais je trouve qu’il a de bonnes aptitudes. Alors pourquoi pas”

 

 

 

Merci à Yan97118