Tresh’ ne partira pas libre

 

Dans l’Equipe du jour Benoit Trémoulinas revient sur sa bonne saison, certainement la meilleure de sa carrière, il évoque également son avenir qui pourrait possiblement se continuer sur les bords de la Garonne.

 

Dans le cas où il venait à quitter les Girondins de Bordeaux, le club récupèrerait forcement une indemnité de transfert puisque le joueur le dit lui même, il ne partira jamais libre.

 

On aurait aimé qu’un autre joueur parti s’enterrer en Angleterre ait eu le même état d’esprit envers son club formateur.

 

« Ça dépend de nombreux paramètres, des ambitions du club et du contexte économique, car, il ne faut pas le cacher, je gagne très bien ma vie. Peut-être que, pour moi, c’est le moment de partir, mais je veux pour l’instant rester concentré sur cette fin de saison. Ensuite, vous aurez des choses à écrire en juin et juillet. […] Bordeaux reste mon club de cœur, celui de ma formation et des titres, et si je venais à partir, jamais je ne partirais libre. Soit je prolonge, soit je pars mais je le répète, je ne partirai pas libre. J’aurai une réflexion à la fin du championnat. Il me reste un an de contrat et je n’ai pas encore eu de discussions avec le président Jean-Louis Triaud pour une prolongation. Nous sommes dans un contexte économique compliqué. Je pense que le club laissera partir des joueurs s’il a des offres concrètes »

 

Merci à Milou64.

 

Crédit: L’Equipe