Ménès : “Ils ont fait ce qu’ils ont pu”

 

Comme à l’accoutumée, Pierre Ménès donne son avis sur les matches de la Ligue 1. Ce soir, Monaco était bien entendu à l’honneur. Avec la question de l’attaque en ce qui concerne les Girondins de Bordeaux.

 

“Après le PSG vendredi soir, on attendait de voir les grands débuts de l’AS Monaco à Bordeaux. Les joueurs du Rocher ont livré une prestation assez paradoxale, avec une première mi-temps très séduisante, notamment dans la qualité des transmissions et le rythme. J’ai trouvé ça intéressant voire impressionnant par moment, même si ça ne se traduisait pas vraiment par des occasions. Après le repos en revanche, les Monégasques ont commencé à avoir plus de difficultés au niveau de la construction. Et au moment où on se disait que cette première sortie des hommes de Ranieri était intéressante mais stérile, l’ASM a frappé deux fois. Deux buts plein d’opportunisme, le premier signé Rivière, qui a bien utilisé un contre chanceux, et le second par Falcao dans son style caractéristique. Deux buts qui montrent que Monaco n’aura pas besoin d’obtenir 50 occasions pour marquer cette saison. Au final, c’est donc une prestation inaugurale très encourageante pour l’ASM, face à des Bordelais qui ont fait ce qu’ils ont pu. Contre une équipe de haut de tableau, la question va se poser à chaque fois : comment Bordeaux va-t-il pouvoir marquer des buts ? Le matériel offensif des Girondins est en effet réduit à sa plus simple expression et ce sera encore pire si Saivet vient à partir.”