Triaud, le business et l’argent dans le foot

 

 

 

Toujours dans l’émission “Enquêtes de foot” sur Canal plus, Jean-Louis Triaud a réagi à un reportage sur le foot anti-business. Il revient notamment sur le cas des supporters du FC Nantes qui tentent d’obtenir des parts dans leur club, comme c’est déjà le cas à Arsenal. Il évoque également que c’est compliqué d’exister sans argent… : “Quand on parle de business, on dirait que c’est un gros mot dans la bouche de quelqu’un. Le business c’est un mot noble, ça veut dire travailler, ça veut dire faire des affaires. Business ça devient péjoratif, c’est faux, c’est un mot respectable. Les garçons de Nantes (les supporters), ils veulent avoir une discussion. Nous on a des discussions avec nos supporters, on échange beaucoup. S’ils étaient toujours content, ils ne seraient plus supporters… Ils ont collecté quoi ? 27, 29 000 euros ? Ils ne payeraient même pas 15 jours de l’un de leurs joueurs avec ça […] L’argent complique tout, mais sans argent, on ne peut pas aller très loin, en tout cas en performance sportive. Nous, l’argent, pour un dirigeant de club ce n’est pas un plaisir ni une obligation. Si les supporters acceptent que dans la joie, la convivialité et le bonheur, on joue le maintien tous les ans en première division… Moi je suis d’accord, on aura moins de soucis pour trouver des fonds”.

 

Le président des Girondins a également évoqué le rapport Jean Glavany. Ce dernier a fait parvenir à la ministre des Sports, Valérie Fourneyron, un rapport qui s’intitule “Pour un modèle durable du football français”. Voici la réaction de Jean-Louis Triaud : “C’est un rapport foireux dont personne n’a tiré profit. On ne s’en est pas servi , il est parti au placard directement. Pour moi, je trouve cela sympathique, il ne faut pas se tromper mais c’est de la réelle utopie, ça n’arrivera pas. Il y a toujours eu des projets comme ça, démocratiques… Ce qui serait amusant c’est de voir s’il y avait un certain succès, comment ça évoluerait ? Peut-être que la démocratie directe deviendrait beaucoup moins directe…”

 

Retranscription Girondins4ever