Bellion : “Ce sont mes derniers mois ici”

 

Interrogé longuement par GirondinsTV, David Bellion a confirmé qu’il s’agissait bien de ses derniers mois aux Girondins de Bordeaux : “En toute logique, oui, ce sont mes derniers mois aux Girondins de Bordeaux. Il y a une logique de renouveler avec la nouvelle génération, il y a des jeunes qui montent ! Et puis mon cas, ça a été un peu difficile”. Rappelez vous, nous vous avions dégotté cette information quant à un essai aux États-Unis. L’attaquant bordelais, sans pour autant s’attarder sur ce qui s’est passé, assure qu’il a proposé aux Girondins de partir : “J’aurais même pu partir. J’avais même proposé de partir loin, aux Etats-Unis, et ça ne s’est pas fait pour d’autres raisons que ce que les gens disent. C’était beaucoup plus compliqué que ce qui s’est passé, ça ne s’est juste pas passé comme ça devait se passer, donc je suis resté là”.

 

Très conscient qu’il sera pour lui difficile de revenir à un bon niveau, du moins physique, le numéro 11 bordelais raconte qu’il n’a pas connu récemment de très bons moments à titre personnel. Et il faut son autocritique : “J’ai aussi d’autres projets dans le domaine sportif, et lié avec d’autres choses. Voilà, j’ai 31 ans, je n’ai plus 20 ans. Ma femme a perdu son père il n’y a même pas dix jours, ça a un peu plombé l’ambiance. Je suis en fin de contrat, et j’ai envie de penser à autre chose, c’est un peu normal. Et puis surtout, je n’ai pas servi à grand-chose, c’est la vérité, sur les 3-4 dernières années. Même si le coach, la première année, m’a vraiment boosté pour que je revienne à mon niveau. Je sais que la performance, c’est le plus important. […] Maintenant, on veut de la performance toujours plus vite. On préfère acheter un joueur neuf, que de réparer un jouer un petit peu usé.”

 

 

 

 

Au terme de cette saison, il ne sait pas s’il aura des propositions d’autres clubs. Il ne sait pas non plus s’il continuera sa carrière de footballeur et l’on comprend qu’en plus du côté sportif, des décisions plus personnelles pourront diriger ses choix : “Il y a des projets, mais de partir dans des pays exotiques, pour prendre un petit chèque… Sincèrement, ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse. Donc le projet sportif est assez resserré, parce que je n’ai pas joué depuis longtemps. Donc on verra bien ce qui va se passer. Je ne suis pas quelqu’un d’inquiet. Je suis toujours préparé à faire autre chose, j’ai toujours eu plusieurs centres d’intérêts”

 

Quoi qu’il en soit, il gardera un lien fort avec les Girondins, avec qui il a tout connu. “J’ai quand même une histoire avec Bordeaux, avec du bon et du mauvais, donc il y a de l’affection. Mes enfants sont nés ici, c’est le club où je suis resté le plus longtemps, il y a beaucoup de liens qui se sont faits, donc je reviendrai, bien sûr”.

 

Tout comme FBK, David n’a jamais fait de vagues. Physiquement, et sans jouer, il est compliqué de revenir à un niveau acceptable. Et comme il le dit si bien, les clubs ont besoin rapidement de résultats aujourd’hui, ce qui rend forcément une remise à niveau difficile, par manque de temps. Quoi qu’il en soit, nous préférons nous aussi garder et se rappeler le meilleur.

Nous lui souhaitons par la même occasion du courage, et une bonne continuation pour la suite.

 

Retranscription Girondins4ever de GirondinsTV