Comment Blanc a convaincu Planus de rester

Marc Planus, footing, reprise

 

Marc Planus aurait pu partir au Celta Vigo, puis à Auxerre, mais il est finalement resté grâce au discours de Laurent Blanc, comme il le raconte dans L’Equipe aujourd’hui. « Je n’avais pas plus d’affinités que ça avec Ricardo. Jean-Pierre Bernès me dit : ‘Attends jusqu’à demain soir’. Le lendemain après-midi, Laurent Blanc m’appelle. Je suis scotché. Il me dit ‘Passe au château’. J’y vais, il prend une feuille de papier et griffonne Chamakh devant, Micoud en 10, Ramé dans le but… « Regarde ; tu fais partie de mon projet. Je vais te construire un bouclier, avec une sentinelle devant et un joueur qui va compenser toutes tes faiblesses à côté de toi, qui va faire jouer l’équipe’. Blanc avait évolué à mon poste et il pouvait me faire grandir. D’ailleurs, c’est lui qui m’a amené en équipe de France »

 

Et si le numéro 27 des Girondins devait avoir un regret… Ce serait “celui de me dire que je n’aurai plus Jean-Louis Triaud au-dessus de moi. Il m’a toujours soutenu. Il est plus qu’un président à mes yeux. Je le considère comme mon second père ».

L’Equipe

Retranscription Girondins4ever