Triaud : “Cette décision permet de mieux protéger le football”

Jean-Louis Triaud

 

Comme nous l’apprenions hier, la LFP a décidé de réduire à deux le nombre de descentes (et donc de montées) entre la L1 et la L2 et entre la L2 et le National. Jean-Louis Triaud fût un grand artisan de cette décision, comme il l’a confié à Sud Ouest : “J’ai participé au sein de l’UCPF aux discussions sur le sujet, j’étais plutôt favorable à cette formule. Il y a sûrement des équipes qui montent de deuxième division pour faire un aller-retour et cela leur crée plus de difficultés qu’autre chose […] Après, sur un plan personnel, je suis favorable à un passage à 18 clubs mais cette formule sera plus difficile à faire passer.”

 

Dans le Parisien, il prétend que cette décision vise à protéger les clubs de graves crises financières : “Quand on monte et qu’on veut rester en L 1, on prend des risques économiques, on recrute, on augmente les salaires, et, si vous redescendez ensuite, vous êtes en grande difficulté. Cette décision permet de mieux protéger le football. […] C’est quoi une ligue ouverte : 10 montées et 10 descentes ? Il reste 10 % de risques de descendre, c’est pas mal, je trouve.”