Planus raconte sa nuit après son dernier match

Marc Planus couloir L'Equipe Magazine

 

Marc Planus a pris ses précautions comme il le raconte dans France Football. En effet, pour ne pas avoir le blues, le célèbre numéro 27 bordelais a passé une nuit blanche en compagnie de ses deux meilleurs amis, pour ne pas rêver ou cauchemarder. “J’avais laissé ma voiture devant l’hôtel, à deux kilomètres du stade, et je suis rentré à pied. C’est sûr que ces deux kilomètres-là, je m’en souviendrai […] Cette nuit-là, j’ai fait en sorte de ne pas dormir. Je suis allé passer la soirée dans le centre de Bordeaux, avec mes deux meilleurs amis. On est allés manger, boire un verre et on a fait en sorte de rentrer en même temps que le soleil se levait. Mais comme ma fille était debout à 7h30, au moment même où j’arrivais, je n’ai finalement pas dormi. C’était encore mieux, comme ça je n’ai pas eu à faire de rêves, ni de cauchemars. J’ai passé un bon dimanche avec ma fille pour contrer le pseudo-blues qui aurait pu s’installer. Disons que j’ai su prendre mes précautions pour que tout aille bien (rires) ».