Pas de menace, pas de pression du club pour Sagnol

Willy Sagnol

 

Le jeu, tel est le leitmotiv de l’entraineur bordelais pour passer ce début de crise. “On est obligé de trouver un dénominateur commun qui est le jeu. L’an dernier on a redressé la barre à Evian, dans un match pourri, mais on avait réamorcé une série à ce moment-là. Contre Troyes, si c’est refaire un match comme on a fait à Evian, brouillon mais accrocheur et gagner 1-0, dans notre situation ça ne me poserait aucun problème”. Car Bordeaux a besoin de points, pour enfin décoller. Et face à Troyes, Willy Sagnol voit l’occasion trop belle et annonce d’ores et déjà que son équipe ne refera pas la même erreur que face à Montpellier, en laissant échapper deux points. « En état d’alerte non, mais c’est une situation difficile. On n’est pas en situation d’être relégable, on n’est pas à jouer la 38ème journée de championnat avec deux points de retard sur le 17ème… Mais c’est une situation difficile, une période compliquée, et il faut s’en sortir le plus rapidement possible. Troyes est une équipe joueuse, mal récompensée de ses efforts depuis le début de saison, ils ont un peu de maladresse dans les phases offensives parce qu’elle se crée des situations. Mais je suis désolé pour Troyes, Bordeaux ce week-end ne refera pas le même cadeau que Bordeaux a fait à Montpellier ».

 

La question devait arriver. Avec ces mauvais résultats, WS se sent-il menacé ? “Si ce n’est la première fois après 15 mois, c’est que ce n’est pas trop mal… Menacé non, mais sous pression oui. Il n’y a aucune pression du club, la pression c’est ce qui fait avancer les gens”.

 

GirondinsTV

Retranscription Girondins4ever