Triaud : “On est un club qui a toujours eu des performances en dents de scie”

Jean-Louis Triaud iconsport

 

Vis-à-vis des résultats qui font les montagnes russe, Jean-Louis Triaud a tenu à démontrer, sur RMC, que Bordeaux avait toujours connu des périodes comme ça, alternées entre titres et disettes. “Le premier titre a été gagné en 1950, depuis 1937 qu’on existait. 13 ans sans titres. De 50 à l’époque Bez, il y a eu mon beau père au milieu, qui a remonté le club en D1, et qui a joué des finales de coupes mais n’a jamais gagné de titres. Après il y a eu l’époque Bez où ils ont gagné 5-6 titres entre les titres et les coupes, puis plus rien. Et après nous, nous en avons gagné presque autant, mais avec des intermittences. Entre le titre de 99 et celui de 2009, il y a dix ans. Au milieu il y a eu des coupes de la Ligue, des coupes de France mais on est un club qui a toujours eu des performances en dents de scie. Mais ceci étant, s’il n’y avait pas eu la relégation administrative en 1992, pour des raisons financières où on avait fini la saison huitième, sportivement depuis 1962 jamais le club n’est descendu. Jamais en France personne n’a tenu aussi durablement en première division que nous, sportivement. Bordeaux est globalement un des clubs qui a aussi joué le plus de matches de coupe d’Europe. Et notre plus mauvaise place ces 10-12 dernières années, c’est 7ème. Il y en a beaucoup qui aimeraient être à notre place. On n’a pas toujours été dans le passé le club qui a gagné ce qu’il a gagné à l’époque Bez et l’époque M6. Il y a des villes qui sont plus grandes que nous donc plus de public, de moyens, de partenaires. On arrive à rivaliser parfois avec eux, on n’est jamais très loin”.