Fargeon : “Dans la surface, il n’y a pas de présence pour faire la différence”

Isaac Kiese Thelin

 

Lors du débrief du match contre Angers sur Gold FM, Philippe Fargeon a exprimé son avis sur l’attaque bordelaise. Pour lui, la clef du match était là, surtout que les angevins étaient réduits à 10 dès le début du match…  « Après, c’est une question de mentalité, à onze une équipe se dit qu’on va continuer et les avoir. Et l’autre équipe à dix se dit que ça va être difficile mais qu’on se serre les coudes. Je pense qu’à onze, il fallait attaquer à outrance. Mais on n’a pas su poser le jeu et contre une équipe qui aime bien attendre, on doit être plus enjoué offensivement, plus présent. On doit surtout avoir une possession de ballon dans le camp adverse, c’est là qu’on doit mettre le feu. Mais on est absent dans la surface, il n’y a pas de présence ou pas suffisamment pour faire la différence. Oui, il y a eu beaucoup de centres, mais il faut être au minimum deux devant le but, ce qui n’était pas le cas. Le centre, lorsqu’il n’est pas forcément bon, avec deux personnes devant le but il y a toujours un joueur capable de faire quelque chose de bien”.

 

Il explique aussi par le manque de confiance des attaquants qui étaient titulaires lors de cette rencontre : « Pourquoi on ne frappe pas ? C’est une question de confiance, de positionnement… C’est du travail à l’entrainement… A chaque fin d‘entrainement il faut se mettre en position devant le but. Si vous ne l’êtes pas 50 fois par jour à l’entrainement, vous ne pouvez pas être bons sur le terrain, ce n’est pas possible. On a Rolan qui joue derrière souvent, Kiese Thelin qui n’était pas forcément en jambes comme il vient de rentrer… Si on a un mec qui marque 15 buts dans la saison, on le dit toujours, vous êtes dans les dix premiers. Le travail est très important ».

 

Retranscription Girondins4ever