Eric Bédouet : “Tout le positif que nous aurions pu sortir du match, il est fichu en l’air”

    bandicam 2019-01-12 21-21-23-387

    Les Girondins de Bordeaux ont une carence indéniable dans la finition. Quel travail doit faire le staff des Girondins pour améliorer cela ? Eric Bédouet a répondu que :

    « Il y a le coté mental, il y a le coté technique. Les joueurs doivent prendre conscience qu’il faut être généreux dans l’effort et dans l’application. Ce sont plein de petits détails comme ça, mais on est capable de le faire. On n’est juste pas assez réguliers. On a marqué des buts superbes, des beaux buts mais il faut cette régularité-là. On ne l’a pas tout le temps ».

    Alors, les attaquants sont-ils dans la recherche du but extraordinaire ?

    « Un peu. Ils font des choses qui sont capables de sortir de l’ordinaire. Sur un match comme celui face à Nice, avec les occasions que l’on a, on doit savoir revenir au score. Le match n’est plus le même ensuite. Maintenant, la réalité est là, on a perdu, on a pris zéro point ».

    Devant ce manque de réussite, il y a forcément un doute au niveau offensif…

    « Il ne faut pas que ce doute offensif s’installe, mais il faut quand même se poser des questions. Il faut que l’on progresse aussi dans les coups de pied arrêtés. A partir du moment où nous avons des tireurs qui tirent bien, il n’y a pas de problème. Quand il est bien tiré, il faut ensuite être à la réception. S’il est bien tiré, ce n’est plus la même chose. On le voit, l’année où on marquait un but sur deux, nous avions deux tireurs exceptionnels et à la tombée c’est pareil, nous avions cinq joueurs à la tête. Nous sommes bien loin de tout ça, nous ne sommes pas dans des chiffres qui nous mettent en évidence. Tout le positif que nous aurions pu sortir du match de Nice, il est fichu en l’air car nous ne marquons pas ».

    Retranscription Girondins4Ever

    Suivez la conférence de presse d’Éric Bedouet avant Angers – Bordeaux.

    Publiée par FC Girondins de Bordeaux sur Dimanche 13 janvier 2019