Eric Bédouet pointe une désorganisation face à Dijon : “C’est parti d’un bon sentiment, pour arriver à du n’importe quoi”

FBL-FRA-LIGUE1-BORDEAUX-DIJON
Bordeaux’s Brazilian midfielder Otavio (C) runs with the ball during the French L1 football match between Bordeaux (FCGB) and Dijon (DFCO) on January 20, 2019, at the Matmut Atlantique Stadium in Bordeaux, southwestern France. (Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

 

Eric Bédouet s’est exprimé sur les contenus différents des Girondins de Bordeaux lors des matches face Nice, Angers et Dijon, avec des finalités également différentes.

« On a fait des fautes contre Dijon qui nous ont désorganisés. On a revu tout ça attentivement. On a eu des positions, des actions de jeu qui ont mis l’équipe en danger. Il suffit qu’il y ait un joueur qui fasse un mauvais décalage, et tout le reste suit pour essayer de compenser. C’est ce qu’il s’est passé sur quelques actions de but, c’est exactement ça. Ce sont des choses qu’on ne faisait pas avant. On avait corrigé ça, et là ça a switché du mauvais côté. Il y a eu quelques joueurs… C’est à partir de faire quelque chose de bien, qu’on s’est mis à l’envers. Il faut être très sérieux, appliqués. C’est comme un château de carte, s’il y en a un qui fait un décalage, ça tombe… C’est ce qui s’est passé, c’était incroyable. A chaud, on a envie de revoir ces actions, mais ça va tellement vite qu’il faut tout de suite prendre une décision. Il y a eu des éléments qui ont fait que ça nous a souri, mais il faut faire très attention ».

 

Contre Angers, Bordeaux eut une faible conservation du ballon, mais c’est surtout contre Dijon, insiste le coach, que Bordeaux s’est déséquilibré tout seul.

« Je suis d’accord, mais on ne peut pas toujours être dominateurs dans le jeu. Peut-être aussi que là contre Strasbourg on va se faire bouger pendant quelques temps. A partir du moment où on ne fait pas d’erreur de positionnement, qu’on est costauds, solidaires et qu’on a du sang froid, on peut être en situation d’attendre et de contrer. On peut le faire, ce n’est pas un problème. Mais là, contre Dijon, on a fait des erreurs, vraiment. Et tout a été décalé. Toutes les erreurs commisses à partir du milieu de terrain ont fait qu’il y a eu un décalage au niveau de la défense centrale, les latéraux ont voulu compenser… C’est parti d’un bon sentiment, pour arriver à du n’importe quoi. Et ça, il faut vite corriger ça. Ça a été fait à la mi-temps mais en l’espace de quelques temps, on peut prendre deux buts. C’était quelque chose qu’on avait travaillé, même avec Gustavo (Poyet). Ça a été repris avec Ricardo. C’est très important d’avoir une base costaude. Dès qu’on fait une faute comme ça, ça se paye cash ».

Retranscription Girondins4Ever

Girondins : suivez en direct la conférence de presse au Haillan

La conférence de presse de Bordeaux avant le match à Strasbourg. Eric Bédouet et Jules Koundé répondent aux questions des journalistes

Publiée par Sudouest.fr Sports sur Jeudi 24 janvier 2019