[J26] Les tops/flops Girondins4Ever de Nantes-Bordeaux

bandicam 2019-02-24 16-13-26-541

 

Pour faire suite aux notes publiées il y a quelques minutes, la rédaction Girondins4Ever s’attelle désormais aux tops/flops de ce match entre Nantes et Bordeaux. Voici donc les deux catégories :

Les Tops

Vukasin Jovanovic (6,5/10) : Le défenseur serbe enchaîne bien les matches. Solide dans les duels, il a remporté la majeure parties de ses confrontations. Sans trop s’éparpiller, il a aussi été propre dans ses relances et transmissions. Il apporte entière satisfaction dans son rôle de substitution à Pablo, c’est assez encourageant.

Nicolas De Préville (6,5/10) : Comme sur les derniers matches de Bordeaux, il est l’atout offensif le plus dangereux. Mauvais timing par contre, il est bien tristement seul à vouloir faire du jeu, ses coéquipiers n’étant pas du tout à la hauteur. Il s’est efforcé de vouloir proposer des solutions. C’est déjà bien plus que toutes les intentions des autres réunies. Il est la satisfaction de ces derniers matches, et il est presque bien le seul.

Benoit Costil (6,5/10) : Une nouvelle fois cette saison, le portier bordelais aura maintenu son équipe hors de l’eau, en entretenant l’espoir jusqu’au bout. Par trois parades monstrueuses (78, 79, 88′), il a tenté de garder la flamme. Malheureusement, ses coéquipiers n’avaient rien allumé depuis le début du match. Des efforts qui tombent à l’eau. Tout comme le navire bordelais, qui est de plus en plus proche de couler entièrement.

 

Les Flops

Samuel Kalu (3/10) : Pour son retour à la compétition après sa suspension, on peut dire qu’il n’a pas fait grande impression. Attendu au tournant pour dynamiter l’attaque bordelaise, on a plutôt eu droit à un pétard mouillé. En face à face, il n’a jamais fait la différence. Beaucoup de pertes de balle, de déchets et aucun apport. C’est proche du néant, de l’homme invisible, encore une fois. C’est très décevant. Comme ses collègues, les deux autres K, qui ont fait des entrées catastrophiques (allez un taquet gratos, ça soulage).

Aurélien Tchouaméni (3/10) : Le jeune milieu bordelais a été en difficulté dans l’entre-jeu de ce match. Son équipe n’a jamais réussi à se lancer vers l’avant grâce à son milieu et il en est le principal fautif. De plus, il n’est pas au marquage de Nicolas Pallois sur le but nantais, une errance assez grossière quand on voit la liberté que le défenseur a eu au second poteau. C’est une prestation assez décevante pour lui. Le constat pourrait aussi être adressé à ses deux camarades du milieu, qui n’ont pas pesé sur la rencontre.

Maxime Poundjé (3/10) : Un habitué de cette catégorie. Pas vraiment à son avantage non plus, le latéral a accumulé les mauvais choix. Le point d’orgue est sa ridicule présence devant Majeed Waris dans la surface, où il le laisse dribbler sans aucune intervention. Offensivement, ce n’est toujours pas ça, un seul bon centre sur Jimmy Briand en première, le reste est nul. Ce serait le bon moment pour titulariser notre nouveau latéral acheté au mercato. Pardon ? Nous n’avons rien acheté à ce poste ? Appelez moi le directeur.