Benoît Trémoulinas : “Je pense avoir une certaine légitimité et je n’ai plus de compte à rendre à personne maintenant”

Benoît Trémoulinas

Maintenant qu’il a pris sa retraite, Benoît Trémoulinas va se reconvertir et commencer une nouvelle vie en quelque sorte. L’ancien bordelais s’est exprimé sur son avenir. “C’est une nouvelle vie qui s’offre à moi (sourire). Je vais pouvoir m’atteler à divers projets, j’ai notamment investi dans une start-up bordelaise (Digitalize). Je commence à réfléchir au rôle que je pourrai jouer avec eux, comment travailler sur mon réseau. Je suis aussi en réflexion pour travailler dans les médias. Je suis un passionné de foot, j’aime en parler, je pense avoir une certaine légitimité et je n’ai plus de compte à rendre à personne maintenant que ma carrière est finie. Je pense aussi à travailler avec une société de conseil du footballeur, dans la prévention et la performance mais rien n’est finalisé. J’ai envie d’être épanoui dans ma vie”. Cependant, il ne se voit pas dans la peau d’un entraineur malgré sa passion pour le football. “Cela ne m’attire pas, ou alors dans un staff pour faire le lien entre les joueurs et le coach, comme Zoumana Camara au PSG. Il est important d’étoffer les staffs car si on en demande de plus en plus aux joueurs, il faut essayer de mieux les comprendre”.

Il va retrouver une vie qui n’est pas celle avec un train de vie de footballeur mais celle d’un citoyen comme toute autre personne. “Footballeur, on est dans une bulle mais j’ai la chance d’être bien entouré. Mes parents, mes amis sont des gens ‘lambda’ qui travaillent comme tout le monde. Grâce à eux, je me rendais compte de la chance extraordinaire d’être footballeur et de pouvoir vivre très confortablement de ma passion”.

Sud Ouest