Lionel Charbonnier estime que Yoann Gourcuff est le plus gros gâchis du foot

Lionel Charbonnier a désigné ce qui est pour lui le plus gros gâchis du football. C’est un joueur qui a brillé lors de son passage à Bordeaux mais qui par la suite a connu de nombreux pépins physiques et désillusions, à savoir Yoann Gourcuff.

« On l’attendait. Je le voyais pas comme un Zidane mais un petit Zidane, un peu juste en dessous. On perdait Zizou et là, on se retrouvait avec un mec, parce que Zidane c’était quand même… Être juste en dessous de Zidane, c’était déjà une très très belle carrière et un truc magnifique. Je voyais sa gestuelle, sa vista, sa technique en mouvement. Il avait une main à la place du pied. Il te sortait de situation parfois, comme Zizou, même sans toucher le ballon mais juste avec la gestuelle, il embarquait le mec d’un côté et il partait de l’autre. Ce qui l’a perdu ensuite, tout le monde dit que c’est son physique, je dirais que c’est son mental et son entourage. Je m’étais entretenu pendant qu’il était à Bordeaux avec Laurent Blanc, qui me disait qu’il y avait quand même un petit souci avec le papa. Il était trop interventionniste. Mais il n’y a pas eu que ça. À Bordeaux, il y a eu aussi le Calle Ocho et compagnie. Il s’entendait bien avec Chamakh mais le soir, il s’entendait bien avec Cavenaghi. Ça, ça l’a perdu. Ça l’a perdu à Milan. J’en avais parlé avec Pipo Inzaghi et Gennaro Gattuso qui me racontait des trucs. Il s’est perdu comme ça. Il s’est surement perdu aussi car il n’avait certainement pas le mental assez fort pour affronter cette fosse aux lions, ce milieu de requins. Il a eu en équipe de France un délit de belle gueule. Il n’était pas dans le même mouv’ que les autres. Et ça, ça l’a desservi. Il n’avait pas le mental assez costaud pour jouer des coudes et il est passé à travers comme ça. Son mental l’a emmené à droite et à gauche, mais plus à gauche qu’à droite et son physique n’a pas suivi. Il a craqué de partout et c’était très compliqué pour lui ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever