Daniel Dutuel : “On aurait dû être à 200 ou 300%, comme contre Milan, mais est-ce possible de renouveler ce genre de performance ? Ce n’est pas évident”

Après avoir battu Milan en 1996, les Girondins de Bordeaux affrontaient le Bayern Munich. Une défaite 2-0 à l’aller, pour l’exploit au retour ? Malheureusement non. Daniel Dutuel, l’ancien attaquant bordelais de l’époque, se souvient de ce moment pour So Foot.

“Avant le match, on y croyait. Mais dès le début de la rencontre, on s’est heurtés à un très gros collectif, un peu comme Paris dimanche dernier. Et surtout, les Allemands, contrairement aux Italiens qui étaient venus pour conserver leur avantage, étaient venus pour gagner. Physiquement et athlétiquement, ils étaient très forts. Dès le début du match, on a compris que ça allait être difficile. . En plus, au match aller, on a raté 2 ou 3 grosses occasions… Ça a été pareil pour Paris : ils ont eu des occasions, mais ne les ont pas mises au fond, et après, ils se sont heurtés au réalisme allemand”.