Jonathan Gradit : “Je n’ai pas du tout un sentiment de revanche. C’est mon club de cœur. Je suis supporter des Girondins”

Photo by Anthony Dibon/Icon Sport

Sur l’antenne d’ARL, Jonathan Gradit, évoluant au RC Lens, a assuré qu’il n’y avait aucun sentiment de revanche avant la rencontre de samedi, lui qui n’a pas pu signer professionnel aux Girondins de Bordeaux.

« Je n’ai pas du tout un sentiment de revanche. C’est un club qui m’a beaucoup apporté, c’est mon club de cœur. Je suis supporter des Girondins, c’est un club qui m’a fait rêver avec l’épopée de Ligue des Champions. J’allais au stade Chaban Delmas, dans un stade plein, ça m’a toujours mis les étoiles dans les yeux. Bordeaux m’a beaucoup apporté sur le plan personnel, notamment au niveau de mon éducation, parce que je suis rentré très tôt aux Girondins, à 13 ans j’y étais en préformation… Ça m’a apporté beaucoup de choses, et une rigueur dans ma vie qui m’a énormément apporté. Je n’ai aucun regret. En plus, c’est une maladie qui m’a stoppé dans mon élan. Après, j’ai eu du mal à retrouver mon niveau… Je n’ai pas un sentiment de revanche vis-à-vis de ce club parce que c’est un club qui m’a beaucoup apporté. Même en tant que footballeur Bordeaux m’a beaucoup apporté. Forcément, quand on rentre dans un centre de formation comme Bordeaux, on progresse au niveau du football. Au final, je vois plus de côtés positifs que négatifs. Le seul côté négatif c’est que je n’ai pas été conservé, mais je pense que sur la dernière année que je fais avec Francis Gillot, ce n’est pas immérité parce que j’avais eu du mal à retrouver mon niveau. Je n’ai aucun regret sur ça. C’est la vie qui a fait que et je suis très fier de mon parcours ».

Retranscription Girondins4Ever