Florian Brunet : “Etre Ultra c’est se prendre par les épaules, chanter ensemble, ne pas avoir de masque. Tout ce qui se passe actuellement est totalement contraire au mouvement”

Sur TV7, Florian Brunet, porte-parole des Ultramarines, principal groupe de supporters des Girondins de Bordeaux, s’est exprimé sur l’absence des Ultras dans les stades aujourd’hui, en période Covid-19.

« L’ensemble du mouvement ultra français et italien, n’a pas sa place dans les stades. Tant qui’l y a des jauges aussi réduites, tant qu’il y a un Covid aussi dangereux, c’est complètement contraire à notre nature. Etre Ultra c’est se prendre par les épaules, chanter ensemble, ne pas avoir de masque. On a pu voir pour Bordeaux-Lyon à quel point chanter avec un masque était impossible. Tout ce qui se passe actuellement est totalement contraire au mouvement ultra. J’avais un petit doute parce que je n’aime pas particulièrement la politique de la chaise vide, mais pour Lyon j’ai été convaincu. Ce n’était pas forcément mon choix de ne pas venir pour Nantes et Lyon, c’était le choix du groupe, auquel je me suis solidarisé bien entendu. Mais j’ai compris pour Lyon que ce n’était pas possible »

Retranscription Girondins4Ever