Hervé Mathoux : “C’est toujours désolant de voir un club historique du football français comme ça. A Bordeaux, on a l’impression d’un encéphalogramme plat”

Dans GirondinsAnalyse ce soir, Hervé Mathoux s’est exprimé sur la situation dans laquelle se trouve le club bordelais, qui est un club historique du championnat de France.

« C’est toujours désolant de voir un club historique du football français, et il n’y en a pas tant que ça, des clubs qui représentent quelque chose, de le voir dans le marasme dans lequel il est. C’est un regret parce qu’on a besoin de clubs puissants. A Bordeaux, on a l’impression d’un encéphalogramme plat. Les supporters, je pense, ressentent le manque d’émotions. Tu n’as même pas la frayeur d’avoir peur de descendre et de te sauver… Tu es toujours dans un espèce de ventre mou qui ne bouge pas, et c’est quand même l’ennui général. Mais bon, les problèmes à Bordeaux sont plus larges que les problématiques d’équipe. Ce qui se passe à Bordeaux, c’est représentatif d’un mouvement que l’on retrouve dans d’autres villes, même si c’est de manière moins visible et moins puissante. Il y a ce club qui est trimballé d’actionnaire en actionnaire. Si je me souviens bien, du temps d’M6, il fallait que ça change, ils étaient désespérés. Au final, on sait ce qu’on a, on ne sait pas ce qu’on trouve… Manifestement c’est encore pire le ressenti aujourd’hui, et j’espère que ce ne sera pas encore pire si un jour ça change. On est au centre de la problématique qui est vraiment mondiale, des clubs qui sont des sources d’investisseurs. Quand il y a un investisseur généralement tout le monde se réjouit. Là, l’investisseur, son but est d’investir pour avoir de l’argent… Les choses auraient pu être mieux faites qu’elles ne l’ont été dans la reprise des Girondins ».

Retranscription Girondins4Ever