Alain Roche : “J’estime qu’il y a assez de scouts aux Girondins, on est suffisamment”

Alain Roche, le directeur sportif des Girondins de Bordeaux, s’est exprimé sur le nombre de scouts au club. Pour lui, leur nombre est suffisant, puisqu’il y a notamment encore ceux qui ont été engagés par Eduardo Macia quand ce dernier était alors au club. En revanche, pour l’ex-défenseur central bordelais, il faudrait une réorganisation au niveau du scoutisme pour les jeunes voire très jeunes.

« J’estime qu’il y a assez de scouts. Il y a deux parties du scouting. Il y a pour les professionnels, et pour la préformation et les jeunes. Sur les pros, on est suffisamment, ça ne sert à rien non plus de s’éparpiller dans le monde entier. On a des moyens techniques qui nous permettent de voir énormément de matches, des moyens informatiques et data qui nous permettent aussi de repérer des joueurs. Après, rien ne remplace la vision de l’œil, pour voir le comportement des joueurs. Mais la pandémie pose un vrai problème de déplacement. Je pense qu’en nombre on est suffisamment. Après, l’idée, c’est peut-être de mieux s’organiser. Sur les pros on l’est, même s’il y a des choses surement à revoir. Peut-être davantage sur les jeunes, la préformation. On a du monde, la Nouvelle Aquitaine s’est agrandie, il va falloir peut-être retisser un maillage de recruteurs un peu différent que ce qui a été fait par le passé, pour tenter d’attirer le maximum de joueurs de la région chez nous. Ce n’est pas en augmentant le nombre de recruteurs, mais en les repositionnant différemment parce qu’il faut regarder partout en France. Paris est un secteur important, c’est un vivier colossal pour tous les clubs français, la Nouvelle Aquitaine aussi. Il y a d’autres régions où ça ne sert à rien d’aller voir parce qu’il y a des déjà beaucoup de concurrence de clubs dans ces régions-là. Là c’est plutôt réorganiser le tissage, et s’appuyer aussi surtout sur le Cercle d’Aquitaine qui va se mettre en place à partir de début novembre. Ça c’est un vrai apport supplémentaire même sur le recrutement puisqu’il y aura des connexions importantes avec ces clubs-là, qui vont nous alerter sur les meilleurs joueurs de leurs formations. Nous, on organisera des détections… Le nombre ne fait pas souvent l’efficacité. C’est mieux positionner les gens ».

Le Club

Retranscription Girondins4Ever