Sébastien Piocelle : “Ils ont mérité d’être champions. Ça jouait bien, il y avait beaucoup de joueurs de qualité, c’était fluide. Il y avait un effectif assez riche”

Photo Icon Sport

Sébastien Piocelle a fait son premier match en Ligue 1 contre les Girondins de Bordeaux. L’occasion pour lui de se remémorer ce 16 octobre 1998, à Lescure. “Il y avait Sylvain Wiltord et compagnie en face. En fait, c’était mon premier match en championnat. J’avais commencé beaucoup plus tôt avant de me faire les croisés en Coupe de la Ligue. C’est vrai que forcément c’est toujours un moment marquant dans une carrière, son premier match, même si on avait perdu ce match-là”.

Cette saison-là, les Girondins sont devenus Champions de France. Le milieu de terrain se souvient. “Nous, en plus, on l’a vécu ce titre d’une façon particulière vu que malheureusement pour les marseillais, on les recevait pour le dernier match. Ils étaient venus gagner 1-0 chez nous, mais ce n’était pas suffisant puisque Bordeaux avait gagné à Paris. C’était un beau championnat. C’est l’année où, nous, on a gagné la Coupe de France. On avait une équipe assez jeune, on a fait un championnat correct en finissant 7ème. Par contre, c’est vrai que l’équipe des Girondins était au coude à coude avec l’OM. Je pense qu’ils ont mérité d’être champions. Ça jouait bien, il y avait beaucoup de joueurs de qualité, c’était fluide. Il y avait un effectif assez riche”.

Lors de sa carrière, l’ancien nantais a croisé de nombreuse fois le score au scapulaire et, forcément, il se souvient aujourd’hui de cette rivalité “territoriale”. “Il y avait toujours une saveur particulière, oui. Bon, peut-être pas autant que le derby contre Rennes. Peut-être qu’aujourd’hui, ça perd un peu de sa valeur, mais je pense qu’au-delà du derby de l’Atlantique, je pense que c’était des clubs dans les années 80 qui étaient vraiment au top. Je me rappelle d’une belle ambiance, on se faisait bien chambrer aussi en tant que Canaris. On était toujours accueillis chaudement à Bordeaux par les supporters bordelais”.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Sébastien Piocelle ICI, sur Girondins4Ever