Alain Roche donne le détail de toutes ses attributions et son planning d’une “semaine type”

Sur GirondinsAnalyse, Alain Roche a donné “une semaine type” de son travail de directeur sportif aux Girondins de Bordeaux, ainsi que toutes ses attributions dans le fonctionnement du club à son niveau.

« Il y a eu beaucoup de choses à assimiler depuis mon arrivée, qui était le 10-12 août. Même si j’ai connu le club en tant que joueur, vous devez vous le réapproprier en tant que dirigeant parce que certaines personnes sont là. Je n’en connaissais pas beaucoup non plus. C’était important de faire une sorte d’audit. Il y a eu beaucoup de réunions, d’échanges avec les gens qui sont en place, pour bien connaitre le club. Ma semaine est chargée, ce n’est pas très grave. Il y a une présence à l’entrainement, discuter avec l’entraineur tous les jours, sentir le groupe, échanger avec les joueurs si nécessaires. J’échange beaucoup avec Patrick Battiston, le directeur du centre de formation. On essaye de mettre des choses en place pour le développement individuel des joueurs, mettre davantage de rigueur, d’unité, de solidarité. Il y a un échange régulier avec Frédéric Longuépée ainsi que l’actionnaire. Il y a une sorte de transversalité entre tous les secteurs sportifs. Il y avait de la méthodologie, on essaye d’y rajouter un peu de professionnalisme même s’il y en avait, mais de détermination, de remise en question. Et après il y a bien sûr toutes les relations avec les agents, avec les cellules de recrutement chez les pros et chez les jeunes. Il faut voir des vidéos… On essaye d’impulser un esprit commun à tous. Cela fait du taff, mais il y a tellement de gens qui aimeraient être à ma place que je ne vais pas me plaindre. Après, il y a la mise en place du Cercle d’Aquitaine, je m’appuie beaucoup sur Ulrich Ramé qui s’occupe de toute la direction opérationnelle du football. Je ne fais pas tout, tout seul, je coordonne, et je m’appuie sur les gens qui sont là, qui sont des gens très bien, et qui font beaucoup de travail. J’apprends, j’écoute, je n’ai pas la science infuse, mais de par l’échange on arrive à prendre des décisions qui, je l’espère, seront bénéfiques pour le club. Si ce n’est pas à court terme, ce sera à moyen terme ».

Retranscription Girondins4Ever