Jérôme Rothen : “J’ai dit crûment que Jean-Louis Gasset était cramé mais c’est ce que je pense”

Jérôme Rothen a donné son ressenti sur l’explication entre les joueurs girondins après la défaite contre Montpellier à domicile en pointant encore du doigt Jean-Louis Gasset qu’il voit comme l’un des responsables de cette situation.

“Non on ne peut pas appeler ça de la vie. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a une prise de conscience de la part de certains joueurs, certains cadres. Que c’est la vie d’un vestiaire, c’est ça aussi. C’est un groupe qui vit, pour beaucoup, depuis plus de deux ans ensemble avec souvent de mauvais résultats, des remises en question, les discours entre la direction, les entraineurs qui changent. Je pense que c’est un ras-le-bol collectif. Tu as des joueurs qui en plus doivent finir leurs carrières, à l’image d’un Koscielny, Briand ou encore Costil qui est plus sur la fin qu’au début. Tout ça fait qu’aujourd’hui il n’y a rien qui prend. Ce n’est pas le changement d’entraineur avec tout ce qu’on… J’ai dit crûment que Jean-Louis Gasset était cramé mais c’est ce que je pense. Je suis persuadé, mais ils ne le diront pas, mais quand ils rentrent chez eux et qu’ils parlent à leur femme, leurs enfants, les joueurs pour la plupart doivent dire que l’entraineur, ce n’est pas possible. Qu’aujourd’hui ce n’est pas lui qui va les réveiller et ça se voit […] Il y a 10 ans, c’était l’adjoint de Laurent Blanc et aujourd’hui c’est le numéro 1 avec 10 ans de plus. Je suis désolé mais c’était une mauvaise idée de le prendre. On a tous cru au départ qu’il allait bouger les mecs comme il l’a toujours fait. Mais là, il n’a même plus cette force-là. Tu sens même dans son discours d’avant-match et d’après-match qu’il est dépassé”.

RMC

Retranscription Girondins4Ever