Clément Carpentier : “Un ancien dirigeant me disait que les Marine et Blanc avaient une structure de club de Ligue des Champions…”

Clément Carpentier, sur France Bleu Gironde, est revenu sur le plan de départs volontaires proposé aux salariés des Girondins de Bordeaux, visant à se séparer de 30 d’entre eux afin d’alléger la masse salariale du club.

« Le club poursuit sa cure d’austérité commencée il y a déjà plusieurs mois. L’objectif est de réduire un maximum les coûts et surtout la masse salariale pour la direction. Cet été, Frédéric Longuépée avait déjà fait un premier grand ménage dans son organigramme. Les Girondins s’étaient séparés de plusieurs dirigeants et surtout de son entraineur, Paulo Sousa, plus gros salaire du club. Le mercato s’est limité au strict minimum, la seule arrivée d’un joueur totalement libre, et un dégraissage de l’effectif en règle, avec une dizaine de départs. Cette trentaine de nouveaux départs souhaités par le club ne touchera pas le sportif cette fois-ci, parce qu’il faut quand même garder un minimum de joueurs pour jouer… Il concerne surtout les commerciaux et le personnel administratif. Il est logique aussi car les Girondins sont un club complètement surdimensionné aujourd’hui. Près de 300 salariés, c’est énorme en comparaison aux autres clubs français. Récemment, un ancien dirigeant me disait que les Marine et Blanc avaient une structure de club de Ligue des Champions alors qu’ils jouent tout simplement la 10ème place de la Ligue 1 depuis plusieurs saisons ».

Retranscription Girondins4Ever