Olivier Dall’Oglio : “Aller battre Rennes puis aller faire nul au PSG, ça a renforcé un peu cette force collective qu’ils sont en train de dégager”

Olivier Dall’Oglio est revenu sur la défaite concédée par son équipe face aux Girondins de Bordeaux. “On est tombé sur une belle équipe de Bordeaux qui a monopolisé le ballon, qui nous a gêné. Ca n’a pas été simple. Les regrets j’en ai plusieurs. En termes de résultat, je pensais qu’on pouvait accrocher un nul. Une victoire aurait peut-être été un hold-up. Si le coup franc avait été validé, ça changeait la face du match. Mais ils ont eu des occasions, des transversales aussi. Ben Arfa a été brillant aussi […] Le mental dans le sport est essentiel. En termes de mental, ils sont aussi sur une certaine dynamique. Aller battre Rennes puis aller faire nul au PSG, ça a renforcé un peu cette force collective qu’ils sont en train de dégager […] Quand ça tape la transversale en deuxième mi-temps, je me suis dit que ça devrait pouvoir passer. C’est ce qu’on se dit mais c’est juste pour pouvoir se rassurer. La preuve est que ça ne marche vraiment pas comme ça. Je pensais qu’on pouvait tenir et faire quelque chose. Un autre regret qu’on peut avoir, c’est le coup franc. On peut marquer aussi sur coup de pied arrêté. Ca se joue à un genou. On aurait peut-être pas le même discours aujourd’hui si on avait marqué en premier. Je ne sais pas comment àa se serait passé derrière. Les regrets c’est fini, on va continuer à avancer”.

ARL

Retranscription Girondins4Ever