Olivier Dall’Oglio : “L’arbitre a décidé de ne pas siffler. Il y a quand même un bras qui traîne mais c’est comme ça”

Olivier Dall’Oglio est revenu sur la situation entre Brendan Chardonnet et Maxime Poundjé dans la surface où les brestois réclamaient un penalty. “C’est à l’appréciation de l’arbitre. Ca peut se siffler ou ne pas se siffler. L’arbitre a décidé de ne pas siffler. Je ne reviendrais pas là-dessus. C’est dur à juger, ce n’est pas évident. C’est sûr que c’est délicat. Il y a quand même un bras qui traîne mais c’est comme ça. Sur les penaltys, sur une saison, ça s’équilibre. Le regret n’est pas sur le penalty, c’est un peu sur les occasions qu’on a manquées. Même en deuxième mi-temps, Ervin Cardona part tout seul et on le signale hors-jeu après, je n’ai pas eu le temps de revoir mais je ne suis pas sûr qu’il y ait hors-jeu. Et s’il le met au fond, ça change un peu les choses”.

ARL

Retranscription Girondins4Ever