Sylvain Armand : “C’est quelqu’un qui est resté dans le milieu, qui connaît beaucoup de monde, qui a du réseau. Il peut apporter une plus-value aux Girondins”

Sylvain Armand, actuellement consultant Telefoot, s’est exprimé sur la venue d’Alain Roche en tant que directeur sportif aux Girondins de Bordeaux. Pour info, c’est ce même Alain Roche qui le fit signer en tant que joueur au Paris Saint-Germain.

“Je l’ai vu, juste avant qu’il ne signe chez vous, quand on s’est croisé au Cap Ferret, on a discuté et je savais qu’il était en contact avec les Girondins. Je pense que pour lui, c’était quelque chose qu’il espérait de revenir aux Girondins ou même dans le football. Quand vous avez fait 15 ans de télé, qui fait partie malgré tout du milieu du football, être professionnel dans un club, ce n’est pas toujours évident de revenir de suite, car il faut s’imprégner des nouvelles mentalités, des nouveaux agents, de toute la nouveauté du football qu’il a pu y avoir en 10 ans, du temps où il était consultant. Par contre, c’est quelqu’un qui est resté dans le milieu, qui connaît beaucoup de monde, qui a du réseau et pour moi, c’est quelqu’un qui peut apporter une plus-value aux Girondins. Avec Jean-Louis Gasset, ils se connaissent très bien, ils sont ensemble pour le même projet. Après, ça dépend aux Girondins de qui fait le projet. Est-ce que c’est le président, le directeur sportif ? Je ne sais pas, mais quand vous arrivez et qu’on vous dit que vous avez zéro pour recruter, c’est toujours difficile de faire ses preuves. Peut-être qu’il faut défaire ce qui a été fait, avec certaines erreurs du passé, avant qu’Alain et Jean-Louis n’arrivent. Je crois qu’il y a de gros salaires aux Girondins aussi par rapport au budget qu’il pouvait y avoir avant, ils ont donné énormément. Est-ce qu’aujourd’hui, ce n’est pas ça qui les plombe ? Est-ce qu’ils attendent les droits TV ? Je pense qu’Alain est une personne qui aime les Girondins, qui est fier d’y travailler et je pense qu’il peut apporter quelque chose. A partir du moment où on donne une enveloppe qui est cohérente pour recruter, c’est le réseau qui va marcher, les négociations qu’il va falloir gérer avec les agents et les joueurs. Mais c’est surtout le projet de jeu et la façon dont on va évoquer le projet et le donner aux joueurs qu’on va vouloir faire venir. Aujourd’hui si Hatem y est allé c’est parce qu’il y a eu Alain et Jean-Louis qui ont certainement dû demander des conseils à Olivier, parce qu’ils se connaissaient très bien avec Jean-Louis”.

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI, sur Girondins4Ever