Nicolas Le Gardien : “Même s’il y a une volonté de vendre des joueurs cet hiver, ils ne pourront pas en vendre énormément”

Dans le dernier Sportcast de Sud Ouest, Nicolas Le Gardien s’est projeté sur la stratégie de King Street pour les Girondins de Bordeaux avec ce mercato d’hiver qui arrive. Ayant cruellement besoin de rentrées d’argent, que fera le fonds d’investissement ? Vendre un ou plusieurs joueurs ?

« Même s’il y aura des objectifs de vente au mois de janvier car le club doit essayer de récupérer de l’argent, il faut savoir aussi que le marché de janvier risque d’être quasi nul puisque tous les clubs sont en difficulté financière à cause de la crise du Covid. Pour ce qui est des clubs français, ils ont tous ce problème de visibilité des droits TV… Donc même s’il y a une volonté de vendre des joueurs, ils ne pourront pas en vendre énormément. Vu l’effectif cette année, je ne suis pas très inquiet pour le maintien. Après, forcément, il vaut mieux renforcer l’équipe pour essayer d’aller voir en haut plutôt que de l’affaiblir pour descendre. En revanche, la saison prochaine, il y aura neuf joueurs en fin de contrat, qui sont des joueurs cadres pour certains, qui ont une certaine expérience. S’ils ne sont pas remplacés ou remplacés uniquement par des jeunes, forcément que ce sera un gros point d’interrogation pour la saison prochaine. Saint-Etienne a voulu faire ce pari en début de saison en repartant avec énormément de jeunes et des cadres qui avaient été mis sur la liste des départs, et aujourd’hui on voit qu’ils sont en difficulté et qu’ils rappellent donc ces joueurs mis au placard, parce qu’ils sentent qu’ils en ont besoin… C’est cet équilibre-là qu’il faudra être capable de trouver si le projet reste en l’état ».

Retranscription Girondins4Ever