Jean-Marc Furlan : “Quand ta femme est saoule, le baril est vide, tu ne peux pas avoir les deux en même temps”

Jean-Marc Furlan s’est exprimé sur son désir de marquer plus de buts que d’en encaisser, quelque chose qu’il essaye de rééditer dans chacun de ses clubs afin de mettre le football offensif et le jeu en avant.

« En fait, l’autre jour, je lisais un article avec des propos d’un entraineur italien, qui marquait beaucoup de buts. Et le journaliste français lui dit, ‘oui, mais en en prenez beaucoup’. Il lui répond alors : ‘tu connais le proverbe italien ? Quand ta femme est saoule, le baril est vide, tu ne peux pas avoir les deux en même temps’ (rires). Ce qui est très important, c’est que c’est très difficile de construire, ça prend beaucoup de temps de construire une équipe capable d’être audacieuse et ne pas encaisser de but. Sur le plan international, beaucoup d’équipes adorent contre-attaquer, chez nous les équipes sont expertes dans les contre-attaques. J’ai vraiment le souci d’être le plus imperméable possible, mais quand tu veux être audacieux, que tu veux avoir la possession et que tu veux rentrer dans le camp adverse, c’est beaucoup plus dangereux pour prendre des buts, c’est évident ».

Telefoot

Retranscription Girondins4Ever