Thierry Laurey : “Quand le ballon arrive d’aussi loin, j’ai toujours du mal à accepter qu’on prenne un but là-dessus”

Thierry Laurey s’est montré déçu de la défaite concédée par ses joueurs face aux Girondins.

“C’est dommage. C’est un avertissement qui nous a été donné en se disant qu’on ne peut pas se permettre de commettre la moindre erreur. On a fait malgré tout un bon match. Je ne dis pas qu’il est extraordinaire mais les garçons ont fait ce qu’on voulait mettre en place. On s’est créé des situations aussi mais malheureusement les bordelais lorsqu’ils ont eu une situation, ils l’ont exploité et nous on n’a pas su l’exploiter. C’est un peu la résultante de ce match […] En deuxième mi-temps, 5 minutes avant le deuxième but bordelais, on a quand même deux situations qui sont importantes. Ce sont même les plus belles occasions du match. Si une va au fond, le match est complètement relancé. Ca se joue sur très peu de choses. Il y a certainement un peu d’efficacité mais on n’a pas été assez décisif dans les 25 derniers mètres aussi. On est arrivé dans les 25 derniers mètres très souvent mais par contre, c’est là où il faut faire la différence. Je trouve même que les bordelais n’ont pas fait une grosse différence par rapport à ça. C’est là où il y a peut-être un peu de fatigue car quand tu constates que les deux équipes ont un peu de mal à ce niveau-là, c’est évident qu’il y a un peu de fatigue. Mais quand il y a un peu de fatigue chez les deux équipes, la différence se fait ailleurs. Elle se fait sur un coup de pied arrêté. Quand le ballon arrive d’aussi loin, j’ai toujours du mal à accepter qu’on prenne un but là-dessus. Et ensuite sur un contre suivant une occasion pour nous… À 2-0 c’est un peu plus dur mais les garçons se sont battus jusqu’au bout”.

ARL

Retranscription Girondins4Ever