Yannick Stopyra : “On m’a dit ‘vous voyez, il y a le terrain de football là, le Stade Bonnal, c’est les pros. A gauche, les fourneaux, c’est l’usine. A droite, la gare. Choisissez votre voie’”

Yannick Stopyra, l’actuel responsable du recrutement du centre de formation des Girondins de Bordeaux, est revenu sur ses débuts de joueur professionnel, lui qui a été rapidement international français.

« Je me suis rendu compte à 15-16 ans, qu’avec la volonté, on pouvait se rapprocher de plus en plus du sommet. Si tu es capable de faire ça, tu peux gagner une place de titulaire. C’était le jeu. J’ai quand même fait 453 matches et j’ai marqué 133 buts […] Mon père m’a laissé à Sochaux, et m’a dit : ‘Yannick, je te fais rentrer par la grande porte, maintenant tu te débrouilles’. Et là, je me suis dit ok… Il y a des fois où ça a été très, très dur. Pierre Tournier, le directeur du centre m’accueille, et très vite il y a une éducation exigeante. Il a ouvert une fenêtre et a dit : ‘vous voyez, il y a le terrain de football là, le Stade Bonnal, c’est les pros. A gauche, les fourneaux, c’est l’usine. A droite, la gare. Choisissez votre voie’. D’entrée, on a su, on a compris qu’on n’allait pas rigoler. Un beau jour, on m’a téléphoné pour que j’aille m’entrainer avec les pros. C’était à Nîmes, et c’était mon premier match. J’étais le plus jeune de France, à 16 ans. J’étais content, j’étais prêt, même si ça allait être difficile. Je n’avais pas peur ».

Canal

Retranscription Girondins4Ever