Jean-Louis Gasset : “C’est un tout. C’est de plus en plus difficile, on joue contre des équipes qui sont bien organisées, qui nous craignent quand même. C’est une obligation”

Jean-Louis Gasset, questionné sur l’absence de buts pour Nicolas De Préville et Josh Maja, à savoir si aussi elle était due au fait qu’ils n’avaient pas forcément énormément d’occasions à se mettre sous la dent.

« Il ne suffit de rien. Vous gagnez un match 1-0 à la 91ème, on n’a pas du tout le même discours sur l’efficacité. On aurait dit « Bordeaux a bien défendu et à la première occasion… ». C’est le résultat qui conditionne tout. On fait un match nul 0-0 à l’extérieur contre une équipe qui joue à 5 derrière, qui est restée à 5 derrière quand on était 10, c’est-à-dire qu’ils ne voulaient pas prendre de but contre nous. Le résultat conditionne donc à nous de trouver la solution. A l’extérieur, il semble qu’on ait la méthode, parce qu’on a pris 11 points en 9 matchs, ce qui est pas mal. On a fait des prestations très solides, très rigoureuses avec un ou deux buts, sur des coups de pied arrêtés ou un exploit. Et là, parce qu’on n’a pas mis ce petit but, ça devient un mauvais résultat. Prendre un point à l’extérieur, c’est pas mal […] Les carences en attaque ? C’est un tout. Le ballon est trop laborieux de derrière, il transite par le milieu mais on n’y arrive pas. C’est la longueur qui fait que le bloc en face est toujours placé. C’est de plus en plus difficile, on joue contre des équipes qui sont bien organisées, qui nous craignent quand même. C’est une obligation. Ça manque un peu de profondeur, ça manque de justesse technique. Même quand on déborde et on centre, c’est centrer pour centrer. Ce n’est pas un point précis, un attaquant qui coupe la trajectoire, un centre en retrait… C’est tout ça qu’il faut peaufiner. Mais je pense que tout ça, c’est beaucoup la confiance ».

Retranscription Girondins4Ever