Clément Carpentier : “La note s’élève aujourd’hui à 50M€ mais pourrait atteindre les 80M€ de déficit”

Clément Carpentier, sur France Bleu Gironde, s’est exprimé sur le plan de restructuration mis en place par la direction des Girondins de Bordeaux.

« Après la réorganisation de leur organigramme l’été dernier, puis le plan de départ volontaire cet automne, le club a décidé de déclencher un PSE, un plan de sauvegarde de l’emploi. Entre les difficultés historiques des Girondins, la crise sanitaire, et le conflit des droits TV avec Mediapro, les Girondins vont afficher un déficit record en fin de saison. La note s’élève aujourd’hui à 50M€ mais pourrait atteindre les 80M€ de déficit. Ce plan social prévoit le licenciement de 26 personnes, et le non-renouvellement des CDD. Le club a aussi confirmé la réduction de la masse salariale pour l’effectif professionnel avec la non-prolongation d’au moins quatre joueurs en fin de contrat en juin 2021. Si l’on peut craindre le pire ? Forcément, on ne peut pas l’exclure. Le PDG des Girondins parle bien de survie pour le club. Mais deux choses peuvent un peu rassurer les supporters à date. Tout d’abord King Street a toujours répondu présent. Cet été, les actionnaires ont recapitalisé le club à hauteur de 28M€, cet hiver ils se sont de nouveau portés garants devant la DNCG. Et plus important, la FFF a pris de nouvelles mesures pour éviter une hécatombe de ses clubs. Tout club qui ferait l’objet d’une procédure de sauvegarde ou de redressement judiciaire avant la reprise de la saison prochaine, ne sera pas automatiquement rétrogradé s’il bénéficie d’un plan de sauvegarde : d’un plan de redressement ou d’un plan de cession homologué par le tribunal. En gros, si le club était placé en redressement judiciaire dans les prochains mois, il ne serait pas relégué sportivement en tout cas »

Retranscription Girondins4Ever