Florian Brunet : “La bulle spéculative du foot, sa folie des grandeurs, sa déraison, prennent fin. Cela changera tout dans le rapport au public”

Florian Brunet a réagi aux difficultés économiques du football français des suites notamment des droits TV de plus en plus incertains. Le porte-parole des Ultramarines voit dans cet effondrement la possibilité de reconstruire quelque chose de plus sain et de plus proche du côté populaire, perdu ces dernières années.

“La bulle spéculative du foot, sa folie des grandeurs, sa déraison, prennent fin. Cela fera fuir les investisseurs aux motivations que mercantiles et il renaîtra un foot plus authentique qui aura l’obligation de tout miser sur l’ancrage local, la formation et le sentiment d’appartenance […] Longuépée incarne à lui tout seul ce désastre. Rêver à l’international quand on est incapable de rassembler sa base locale, mépriser l’histoire et le contexte d’un club. King Street incarne ces fonds qui ne recherchent pas au pied mais uniquement à sa rentabilité. Que tous dégagent ! […] Que tout le monde comprenne bien. Les salaires de fous c’est fini… Nous allons très rapidement avoir un effectif dont beaucoup ne toucheront « que » 10-20000€/mois. Cela changera tout dans le rapport au public… Et le sentiment d’appartenance fera toute la différence… Dans ce monde en train de se dessiner, le mouvement ultra qui aujourd’hui a atteint sa maturité compte bien jouer un rôle majeur aux quatre coins du pays. Nous n’attendrons aucun argent mais de l’écoute et de la reconnaissance. Nous sommes déterminés. Un juste retour des choses”.