Frédéric Laharie : “Cela ferait une économie de salaire de 6 millions d’euros mais ce qui est inquiétant, c’est qu’on peut imaginer que Bordeaux va perdre de la valeur sportive”

Frédéric Laharie, dans Au Six Mètres, a donné son ressenti sur les fins de contrats aux Girondins de Bordeaux, donnant lieu à des départs assurés d’au moins quatre joueurs, comme nous en a informé le communiqué interne du club. Pour le responsable des sports de Sud Ouest, cela affaiblit quand même le sportif pour la saison prochaine, voir les suivantes.

« Je pense que l’inquiétude à moyen terme est là. C’est-à-dire qu’il y a une urgence financière, donc la direction du club prend des mesures, avec des suppressions de postes qui sont dramatiques pour le personnel administratif… Ils ne peuvent pas rebondir forcément dans un autre club comme un joueur. Mais il y a aussi un plan de restriction pour les joueurs. Ils ont déjà annoncé quatre départs non remplacés. On en connait en moins trois : Jovanovic, Poundjé, et De Préville. Ils le savent. Cela ferait une économie de salaire de 6 millions d’euros mais ce qui est inquiétant, c’est qu’on peut imaginer que Bordeaux va perdre de la valeur sportive. Et quand on voit déjà que cette année Bordeaux n’a pas de marge de manœuvre hyper large avec le bas de tableau, on peut s’inquiéter pour la saison prochaine. Lancer des jeunes, c’est bien, mais il faut qu’ils le soient dans de bonnes conditions. Et l’autre partie de ce plan de restriction c’est que Bordeaux ne va pas recruter ou très peu, et prend ainsi le risque de voir partir ses meilleurs joueurs. Dans une période de mercato, on peut dire ce qu’on veut, les joueurs qui sont contactés sont ceux qu’on n’a pas envie de voir partir en général… Donc on pourrait avoir des départs non-voulus. Et la question ensuite sera quelle marge de manœuvre Bordeaux aura pour les remplacer, et surtout derrière il ne faudra pas se tromper… ».

Retranscription Girondins4Ever