Jean-Michel Larqué : “Le vestiaire des Girondins de Bordeaux c’est une pétaudière”

Jean-Michel Larqué a tenu à défendre Laurent Koscielny après sa conférence de presse où le défenseur des Girondins s’est lâché sur l’ambiance au sein du groupe et de l’implication personnelle de certains de ses coéquipiers pour le club. 

« Personne n’est irréprochable mais dans ceux qui font une saison honnête aux Girondins de Bordeaux, Laurent Koscielny en fait parti. Quand ses propos vont faire exploser le vestiaire, n’ayons pas de crainte, il a déjà explosé. Le vestiaire des Girondins de Bordeaux c’est une pétaudière. Il y a déjà eu un accrochage entre Ben Arfa et Koscielny. Je veux bien qu’il y ait un avertissement, au bout de 15 avertissements 1 blâmes et au bout de 15 blâmes qu’il y ait une petite sanction. Mais là, il y a le feu. Il y a le feu aux Girondins. Je pense que le discours est aussi pour les coéquipiers de Koscielny, ses coéquipiers qui pour certains n’en ont strictement… Les joueurs ne pensent qu’à leur propre avenir. Ils n’en ont strictement rien à cirer de la situation des Girondins. Ils n’en ont strictement rien à cirer de leurs coéquipiers. Il ne se passe rien et le message, il est aussi pour l’entraineur. Parce que je veux bien que le capitaine essaie de régler des problèmes. Mais je pense aussi que l’entraîneur qu’il a averti, que l’entraineur a aussi ses responsabilités. Gasset, il a déroulé le tapis rouge à certains et notamment à Ben Arfa. Est-ce que Ben Arfa le lui a rendu ? Autant Benjamin André fait gagner Lille, autant Ben Arfa fait perdre Bordeaux. J’imagine qu’à force de prévenir, à un moment donné, je pense qu’il faut sévir. Il a mis ses coéquipiers devant leurs responsabilités. Ils ont de la chance ses coéquipiers, c’est qu’il n’y a pas de public aux Girondins. Cette équipe-là et ces joueurs-là ne méritent qu’une chose, il faut leur remettre et leur dire la vérité. Ils l’ont. Il aurait peut-être pu le dire en face mais ce n’est pas très grave. Il l’a fait par personne interposée. Je donne raison à Koscielny d’avoir mis les pieds dans le plat parce qu’aux Girondins de Bordeaux, il n’y a que ça qui marche, les pieds dans le plat ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever