Gérard Lopez : “Non, on ne ressent pas de pression. C’est clair qu’il y aura des changements, mais il n’y a pas de pression. On est dans notre bulle”

Gérard Lopez a assuré qu’il ne ressentait pas la pression avec les échéances rapides qui arrivent pour les Girondins de Bordeaux, tout comme le manque de temps vis-à-vis du mercato.

« La pression ? Elle monte sur Admar (rires). En fait, on ne s’en rend pas vraiment compte. Comme on est dans l’action, et je ne sais même pas le nombre d’appels ou de réunions qu’on fait tous les jours au niveau de la structuration d’équipe… Je blaguais à moitié sur Admar, mais il pilote pas mal de choix qu’on est en train de faire. Après non, on ne ressent pas de pression. On est dans une construction, on sait sur quoi on est arrivé. On sait sur quoi on veut aller. L’entraineur est une partie importante de ce qu’il y a à faire. A partir de là, déjà, on fait des choix assumés, que ce soit pour l’entraineur ou d’autres. L’idée, c’est qu’à chaque fois qu’on fait un choix, quand ça va reprendre pour de vrai, de voir s’il y a des corrections ou non à faire… Mais non, on ne sent pas de pression autre que simplement le fait qu’il y a des choses à faire […] C’est clair qu’il y aura des changements, mais il n’y a pas de pression. On est dans notre bulle à faire ce qu’il y a à faire. On ne se rend pas trop compte de ce qui peut se dire ».

Retranscription Girondins4Ever