Christophe Galtier : “Lui n’a jamais menti. Il avait pris des engagements, il les a tous respectés. Ca a créé le groupe du titre”

ThierryBreton/Panoramic PUBLICATIONxNOTxINxFRAxITAxBEL

Dans les colonnes de l’Equipe, Christophe Galtier a une nouvelle fois parlé de sa relation avec le nouveau patron des Girondins, Gérard Lopez. “Gérard était très clair. Il a toujours associé le niveau sportif à la réalité de son business plan. Il voulait disputer la C1 tous les ans. En même temps, il avait des ventes à faire. Il restait à l’écoute. Avec Luis, nous avons été sensibles à ses impératifs économiques. Lui n’a jamais menti. Cette relation de confiance est née de nos échanges très francs. Quand il n’était pas content de l’utilisation des joueurs, de leur niveau ou de notre style, il ne passait pas par quatre chemins. Dans un style direct, sans lever la voix. Il n’y avait pas de tabous […] Avec Gérard, on se téléphonait deux ou trois par semaine. Pour parler de jeu, d’équipe, de management. J’ai encore reçu ses encouragements. Il me rassurait. Il avait pris des engagements. Il les a tous respectés. Aucun joueur ne m’a jamais dit le contraire. Ca a créé le groupe du titre”.

Pourtant les relations auraient pu se tendre car les deux adjoints de Christophe Galtier, Joao Sacramento et Nuno Gomes, ont fait le choix de quitter le LOSC pour aller à Tottenham. “Je me sentais un peu trahi. En libéral qu’il est, Gérard m’affirmait qu’un salarié qui ne veut plus travailler avec lui ne méritait pas de rester. Il voulait des gens investis, performants. Je pensais qu’il ouvrait une porte à tout. La suite et les résultats lui ont donné raison. Je l’ai senti sincère. Il échangeait avec les joueurs”.