Yacine Adli : “Mon transfert aurait pu se faire plus vite mais je suis resté serein jusqu’au bout”

Screen Florian Sabathier

Dans l’Equipe, Yacine Adli, transféré dans les derniers instants du mercato estival au Milan AC puis prêté dans la foulée par le club italien aux Girondins de Bordeaux, est revenu sur cette longue période de négociations entre toutes les parties. “C’est toujours compliqué d’être dans l’attente, de ne pas savoir ce que l’avenir nous réserve. J’ai essayé de me préparer à 100 % pour être prêt à toute éventualité. Je savais que peu importe ce qui se passait, il y aurait une saison à jouer”.

Il avait déjà connu pourtant son transfert du Paris Saint-Germain aux Girondins il y a 2 ans et demi. “C’est très différent. Lorsque j’ai quitté le PSG, ça a mis beaucoup moins de temps. Ici, un nouveau propriétaire est arrivé avec ses idées et un discours qui n’était pas forcément le même que celui de l’ancienne direction. Mon transfert aurait pu se faire plus vite mais je suis resté serein jusqu’au bout. C’est surtout qu’avec l’ancienne direction, les négociations auraient pu démarrer bien avant. Là, le nouveau propriétaire est arrivé assez tard avec d’autres priorités à gérer. Il ne s’est pas mis tout de suite sur le mercato en se disant qui est à vendre, qui ne l’est pas. Il y avait plus de contraintes”.