Vladimir Petkovic : “Je ne pense pas qu’il y ait tellement de fragilité mentale. Les équipes fragiles mentalement ne réagissent pas comme la nôtre a réagi face à Marseille et face à Lens”

Vladimir Petkovic a expliqué qu’il n’avait pas décelé de fragilité mentale chez les joueurs des Girondins de Bordeaux, puisqu’ils ont déjà prouvé qu’ils pouvaient revenir au score.

« Je ne pense pas qu’il y ait tellement de fragilité mentale. Les équipes fragiles mentalement ne réagissent pas comme la nôtre a réagi face à Marseille et face à Lens. Je pense qu’on est toujours dans la réponse plutôt que d’être proactifs, et il faut essayer de plus provoquer, de plus attaquer. A travers des petits gestes, de petites choses, on essaye de provoquer ce changement mais on doit tous arriver sur le terrain avec plus de convictions et plus d’envie de faire les choses. Tout cela va avoir comme résultat de provoquer un peu la chance, qu’on n’a pas eu jusque-là. On essaye d’arriver à ce point-là ».

Retranscription Girondins4Ever