Nicolas Le Gardien : “Il n’y a pas de panique à avoir tant que finalement les Girondins sont au contact du peloton. Là où ça pourrait devenir un peu dangereux, c’est s’il y a un petit écart qui commence à se créer”

(Photo by Johnny Fidelin/Icon Sport)

Nicolas Le Gardien est revenu sur la conférence de presse de Yacine Adli, expliquant qu’il fallait relativiser sur la situation actuelle des Girondins de Bordeaux, tout en ajoutant que la première partie de tableau reste à portée.

« Il est toujours assez clairvoyant dans ses analyses. Il faut remettre en perspective, l’entraineur n’est arrivé qu’une semaine avant la reprise, les joueurs sont arrivés au fur et à mesure dans des états de forme différents, il y a eu des absents pendant la trêve, il y a encore pas mal d’absents entre les blessés et les joueurs en quarantaine… Tout ça fait que ça complique les choses, que ça prend du temps. Maintenant, il n’y a pas de panique à avoir tant que finalement les Girondins sont au contact du peloton. Là où ça pourrait devenir un peu dangereux, c’est s’il y a un petit écart qui commence à se créer. Là, il y a une série de quatre matches en 15 jours. Il faut faire attention à ce qu’il n’y ait pas un petit écart qui se crée sur cette série. Quand on commence à être décroché et qu’il faut enchainer deux victoires pour raccrocher, la pression monte, l’entourage commence à s’impatienter… C’est important de prendre des points sur ces quatre matches, pour que cette construction puisse se faire sereinement »

TV7

Retranscription Girondins4Ever