[J6] Les Tops-Flops Girondins4Ever de Saint-Etienne/Bordeaux

Les Tops

Hwang Ui-Jo (7,5/10) – Le buteur espéré

Avec ses 2 buts et son abnégation tout au long de la rencontre, il est un des grands artisans de cette première victoire des bordelais. Il a beaucoup proposé et surtout il a moins décroché qu’à son habitude gardant ainsi sa lucidité devant le but tout au long de la rencontre (ou presque). Petit bémol, sa tête ratée à 3 mètres du but en première mi-temps et encore deux occasions mal négociées en seconde période, toujours sur des centres de Timothée Pembélé. Elles montrent qu’il n’a pas encore complétement l’instinct de tueur du buteur.

Yacine Adli (7,5/10) – l’architecte bordelais

Quel régal quand l’ancien parisien est aussi impliqué sur ses prises de balles, ses passes, son repli défensif. La plaque tournante du jeu bordelais. Plus haut sur le terrain, il a donné le tournis à l’équipe stéphanoise à droite, à gauche ou au centre du terrain. On attend maintenant des prestations de ce niveau chaque semaine et pas une fois de temps en temps. Bravo l’artiste.

Timothée Pembélé (7/10) – l’arrière droit qui monte

Sa première mi-temps a été compliquée sur le plan défensif mais sous le déluge de la seconde période, il a semblé ne pas se rendre compte que les appuis étaient compliqués. Il n’a eu de cesse d’accélérer et de donner des caviars à Hwang Ui-Jo (voir ci-dessus). Dans la lignée de sa seconde période à Marseille. Décidément plus à l’aise dans un rôle de piston que quand l’équipe joue à 4 derrière.

Jean Onana (6,5/10) – Un second Otávio

On avait besoin d’impact au milieu de terrain et Otávio semblait bien seul dans ce rôle depuis plusieurs années. Avec l’arrivée de l’ancien lillois, il sera surement plus aisé de voyager. Jamais avare d’efforts, il en impose physiquement et techniquement; et il n’a pas peur d’avancer, de jouer vers l’avant. Plus de difficultés en seconde mi-temps, il a semblé à court de carburant. Malgré tout, il a continué à se battre avec ses coéquipiers pour rentrer avec les 3 points.

A noter également la belle prestation de notre capitaine Benoit Costil (7), auteur de plusieurs parades et les bonnes entrées de Mehdi Zerkane, Rémi Oudin et Fransergio qui se sont mis au diapason de la mentalité irréprochable des titulaires.

Les Flops

Javairo Dilrosun (4/10) – Un manque d’automatismes

Le néerlandais a eu beaucoup de mal à se situer sur le terrain. Ses partenaires ont eu également des difficultés à le trouver. Plus à l’aise en fin de première période, il ne pouvait exister au retour des vestiaires sur ce terrain impraticable pour mettre en valeur ses qualités de percussion. A revoir.

Ricardo Mangas (4/10) – Un match à oublier

Sur l’état d’esprit du joueur, rien à dire. Par contre, il a multiplié les mauvaises passes et les mauvais choix en première mi-temps. Offensivement, il n’a pas pesé comme à son habitude. Une seconde mi-temps terne même s’il a semblé plus concentré notamment sur les tâches défensives. Après, n’oublions pas non plus qu’il avait une angine il y a encore deux jours…