Carlos Henrique : “Quand un joueur arrive du Brésil, il faut attendre minimum un an. Après, quand un joueur évolue déjà dans un pays européen, ça va un peu plus vite”

Screen Florian Sabathier

Carlos Henrique s’est exprimé sur le temps d’adaptation des brésiliens dans le championnat de France, avec en toile de fond le milieu de terrain des Girondins de Bordeaux Fransérgio.

« La plupart du temps, les brésiliens ont du mal (à s’adapter vite) car c’est un championnat très physique. Il y a besoin de temps pour trouver les repères. Il y a aussi la langue. C’est compliqué, surtout quand tu es à un poste où tu as besoin de beaucoup communiquer, donc ça peut prendre du temps. Mais petit à petit, cela arrive. Généralement, quand un joueur arrive du Brésil, il faut attendre minimum un an. Après, quand un joueur évolue déjà dans un pays européen, ça va un peu plus vite parce qu’il y a souvent des joueurs portugais, mais il a également l’habitude d’avoir des joueurs qui parlent une autre langue. Mais ceux qui viennent directement du Brésil, il faut minimum un an pour qu’ils soient bien adaptés […] On avait déjà eu l’exemple avec Malcom à Bordeaux, qui n’a quasiment pas joué sa première année ».

Retranscription Girondins4Ever