Nicolas Maurice-Belay : “Sur ce match-là, je suis Suisse”

Nicolas Maurice-Belay, passé par les deux clubs, s’est exprimé sur la rencontre de ce dimanche entre l’AS Monaco et les Girondins de Bordeaux.

« Il ne faut pas se mentir, les dernières années ont été difficiles. Monaco jouait pour la Ligue des Champions, Bordeaux était en très grosse difficulté. Après, chaque match a son histoire. Dimanche, on est sorti, grâce à Benoit, d’une performance assez positive, même si ce n’était pas bon dans le contenu. On a été en très grosse difficulté et sans un grand Benoit Costil, on serait passé à la trappe. Mais d’obtenir un point dans ces conditions, cela laisse beaucoup d’espoirs. C’est une qualité qui avait disparu : on abandonnait très vite, on n’avait pas le caractère pour revenir au score. Depuis le match contre Lens, même si on a perdu à la fin, on a montré qu’on était une équipe qui n’abandonnait jamais. Ca, c’est très bien pour la suite. Je ne sais pas ce qu’on va jouer cette saison, mais de gratter ce genre de point, ça peut être bénéfique pour la suite. Cela va peut-être nous donner espoir […] Il faudra surtout être solide contre Monaco. Si Benoit est notre meilleur joueur ces derniers temps, c’est que nous avons une équipe qui défensivement a des manques. On a besoin de se solidifier avant de passer à autre chose […] Sur ce match-là, je suis Suisse (rires) : 1-1, 2-2 (rires). Un bon petit 2-2 comme ça on voit des buts ! Et Bordeaux et Monaco prendront les trois points lors de la journée suivante »

ARL

Retranscription Girondins4Ever