[J9] Les Tops-Flops de Julien Bée après Monaco-Bordeaux

Dans l’après match sur GoldFM, Julien Bée a donné ses Tops et Flops de la rencontre entre les Girondins de Bordeaux et l’AS Monaco (3-0).

Les Tops

« Timothée Pembélé. Ce que j’aime chez lui c’est que finalement, c’est le seul joueur qui est dans l’action. Tout le temps. Il va vers l’avant, il essaye de provoquer, il tente quelque chose même avec deux-trois joueurs sur lui et ne revient pas vers l’arrière. Si on ne pouvait avoir que des Pembélé sur la pelouse, je peux vous dire que Bordeaux ne serait pas à cette place. Il pêche un peu physiquement mais avec tout ce qu’il donne, c’est assez impressionnant. Et Benoit Costil. Si j’étais Benoit Costil, je commencerais vraiment à en avoir marre de prendre des fessées comme ça tout le temps. Ce garçon est quand même l’un des meilleurs gardiens français et je trouve que cette équipe ne lui rend pas tout ce qu’il donne depuis un moment. Je suis vraiment déçu pour lui, et je comprends que parfois il soit vraiment agacé de toujours voir cette équipe comme ça. Il a tenté un challenge en venant chez nous, et finalement il est arrivé dans la pire période de l’ère moderne. Il mériterait vraiment de connaitre de meilleurs jours avec les Girondins ».

Les Flops

« En premier je mets Fransérgio. C’est l’énigme de ce début de saison, lui qui était capitaine de Braga, qui est regretté au Portugal, et qui n’arrive pas à montrer ici un autre visage. Il a des pertes de balle très inquiétantes, et quelques unes amènent des buts, notamment le penalty. Il y a toujours ses problèmes de lenteur. C’est assez dingue d’être un joueur aussi lent. J’ai mis ensuite Samuel Kalu. Je pensais que c’était une bonne chose de le mettre titulaire à la place de Dilrosun, mais force est de constater qu’il est vraiment perdu aussi sur la pelouse dans ce système un peu bizarre. Il est partout et nulle part. Enfin, je mets Vladimir Petkovic. J’ai trouvé qu’il avait raté son match. La composition, ses choix tactiques. On arrive au bout de ce système. Et puis l’absence de changements à la mi-temps. Il fallait montrer aux joueurs que cette première mi-temps n’avait pas été si bien que ça. Je n’oublie pas non plus que si Pembélé marque ce premier but, peut-être que la physionomie du match est totalement différente ».

Retranscription Girondins4Ever