Gérard Lopez : “Les Girondins joueront les premiers rôles en Ligue 1, absolument, si tout se passe bien, d’ici deux ans”

Dans une longue interview accordée à Sud Oust (et à retrouver ICI), Gérard Lopez donne de nombreuses indications sur divers sujets concernant les Girondins de Bordeaux. Le Président du FCGB a évidemment parlé de changement dans diverses ranches du club, mais pour lui – comme pour nous d’ailleurs – “le travail culturel et psychologique est peut-être le plus important à accomplir”.

Gérard Lopez est ambitieux. Si pour la première saison l’objectif est bel et bien le Top10 – et qu’il ne se montre pas surpris ni inquiet par les résultats des neuf premières journées – il explique que pour avoir le club qu’il souhaite, ce sera “huit à dix ans. C’est-à-dire le sportif, l’administratif, l’image et la formation. Il nous faut au moins deux générations de formation avant de pouvoir dire qu’on a réussi, avec trois ou quatre joueurs issus du centre dans le onze titulaire”. Mais il compte bien réussir sportivement rapidement. “Les Girondins joueront les premiers rôles en Ligue 1, absolument, si tout se passe bien, d’ici deux ans”.

A toutes les critiques émises sur le mode de financement et la gestion de la dette lorsqu’il était Président du LOSC, Gérard Lopez explique que la donne a changé aux Girondins, puisque les droits TV ne sont plus les mêmes. “Le projet était plus onéreux avec plus de dettes car on est dans la capacité à rembourser avec les prévisions sur les droits télé”.

Enfin, Vladimir Petkovic avait été invité à réagir aux huis-clos décrétés au Haillan pour les entrainements des professionnels. L’on apprend que c’est en fait le Président du club et Admar Lopes qui ont pris cette décision : “on raffermit le travail tactique et on n’a pas besoin ou envie que les gens viennent voir comment on travaille”. Gérard Lopez promet cependant que dès que l’équipe aura “une certaine maturité de jeu”, l’ouverture au public et à la presse se fera.