Laurent Brun : “À l’époque c’était compliqué de dire ce qui se passait dans ce tunnel. Il y a des marrons chauds qui ont été distribués. Il y a eu pas mal d’intimidations”

Sur ARL, Laurent Brun a expliqué ce que composait son livre “Lescure insolite”.

“Il y a beaucoup de choses. Des histoires peu ou pas connues. Evidemment il y a du football, il y a les Girondins de Bordeaux qui sont représentés. Je ne pouvais pas faire un livre sur Lescure sans parler de foot et des Girondins notamment à travers les souvenirs inédits des joueurs. J’ai réussi à obtenir des témoignages de joueurs depuis les années 60 jusqu’à aujourd’hui, qui ont évolué dans ce stade. Donc c’est assez croustillant. Il y a aussi l’histoire du tunnel de Lescure qu’on connait mais que j’ai approfondi avec des témoignages de joueurs qui ont réussi à parler car à l’époque c’était compliqué de dire ce qui se passait dans ce tunnel. Il y a des histoires qu’on connait et d’autres qu’on connait moins. Il y a des marrons chauds qui ont été distribués. Il y a eu pas mal d’intimidations. Tout ça, ce sont des anecdotes savoureuses et croustillantes. Il y a aussi les Girondins de Bordeaux qui ont été sollicités par l’équipe de France en 1966 pour jouer contre l’équipe de France en vue de la préparation pour le Mondial en Angleterre et une préparation d’un match face à l’Italie, car le sélectionneur de l’équipe de France de l’époque trouvait que les Girondins avaient le style des italiens. C’est quelque chose qui a été un très grand évènement et qu’on parle très peu. Il y aussi les matches de bienfaisance, les matches des Légendes entre footeux et rugbymens. On a aussi du basket car les Harlem Globetrotters sont venus jouer à Lescure. Des judokas d’exceptions aussi, des néerlandais qui sont venus s’entrainer à Lescure et qui ont fini par mettre au tapis les japonais en judo lors des Jeux Olympiques au Japon, ce qui n’était jamais arrivé dans l’histoire du judo et ça a créé un traumatisme chez les japonais. La petite histoire bascule dans la grande. On a plein de choses comme ça, de faits rigolos”.

Retranscription Girondins4Ever