Julien Cazarre : “Il y a ceux qui m’ont fait savoir qu’ils aimeraient que je les oublie un peu, comme Paul Baysse ou Ali Ahamada et ils n’ont pas tort”

Julien Cazarre s’est exprimé sur les joueurs qui lui en veulent lorsqu’il les chambre mais également ceux qui ne lui en tiennent pas rigueur comme Cheick Diabaté.

« Il y a ceux qui ne m’aiment pas du tout, comme Ruffier ou Jourdren qui veut toujours me casser la gueule, mais le temps qu’il trouve Paris sur une carte, je suis tranquille. C’est leur droit, je le respecte. Il y a ceux qui m’ont fait savoir qu’ils aimeraient que je les oublie un peu, comme Paul Baysse ou Ali Ahamada et ils n’ont pas tort, car le risque, c’est l’acharnement. Mais, taper sur Aulas régulièrement, ça me va car ce n’est pas une victime, c’est un puissant. J’y vais d’autant plus sans scrupule que lui ne se gêne pas. Et il y a tous les autres qui se marrent. Dans J+1, les footeux en prenaient plein la tête, mais ils en redemandaient ! Gignac, Mandanda, Marquinhos, Choupo, Verratti, mon ami Cheick Diabaté…, tous jouaient le jeu ».

L’Equipe